* *
* *
Actualité - Dossier Eon Gardanne

Les Motions et délibérations des communes et communauté de communes Contre le projet commencent à se développer et faire tâche d'encre...

à lire sur  SOS FORET04

 

 

*****************

 

Dimanche 16 février 2014, la distribution de tracts sur le marché de Gardanne a été différée afin d'éviter un conflit majeur avec les employés de la centrale en lutte avec leur direction suite à des suppressions de postes.

Pas d'amalgame dans la situation actuelle

 

Mardi 4 février 2014 au Stendahal à Chateau Arnoux,le café repaire sera consacré à ce projet dément.

de 18h00 à 20h00 précise

  Article de presse à lire impérativement

 

Le Parc national des Cévennes cautionne le gaspillage de ses forêts par l’électricien E.on  plus de détails

un dossier de presse qui pointe toutes les aberrations de ce projet :

http://sosforets04.files.wordpress.com/2014/01/dossier-de-presse-gardanne-eon-v6.pdf

                                                            tongue

 

Tract Eon- Vauzelle remis le 7 janvier 2014 à Marseille

Collectif SOS Forêts – Non à E.On

 

 

Question à M. Michel Vauzelle, président du Conseil Régional, et au gouvernement de M. Jean-Marc Ayrault :

Pourquoi insistez-vous à apporter votre soutien au projet de mégacentrale à biomasse de l’entreprise E.On à Gardanne ?

Malgré :

  1. l’avis négatif des services techniques de l’Etat et de l’ADEME.
  2. l'opposition clairement exprimée par d' importants responsables politiques de notre région dont certains ont qualifié le projet de « démentiel » et d'autres ont déclaré que « ce qui se fait à Gardanne est une aberration sur le plan économique du point de vue du citoyen (...) qui devra payer extrêmement cher une énergie qui sera polluante ».  
  3. la Motion adoptée conjointement début décembre par le Parc du Luberon, le Pays de Haute Provence, deux communautés de communes (Forcalquier-Montagne de Lure, et Pays de Banon) et deux Chartes forestières (Lure et Luberon) qui « dénoncent dans leurs principes et dans leurs conséquences les projets de méga-centrales qui, sous couvert d’utiliser une ressource renouvelable, contribuent au gaspillage énergétique et condamnent la France à importer de la biomasse ».
  4. l’opposition de la Fédération régionale des Communes Forestières qui craint « des rayons d’approvisionnement et des plans d’approvisionnement de ces centrales dont la dimension n’est pas compatible avec les logiques territoriales de circuit court prônées par les élus des territoires ruraux ».
  5. l’extrême réticence exprimée par la Cour des Comptes dans son rapport sur les énergies renouvelables de juillet 2013.

Cette centrale remplacera la tranche 4 de la centrale à charbon existante. Elle aura besoin d’environ 1000.000 M3 de bois et déchets verts par an. L’entreprise allemande E.On (le troisième producteur mondial d’électricité) prévoit dans un premier temps d’en importer la moitié, probablement du Canada, et de chercher l’autre moitié dans un rayon de 400 km. Notamment dans deux zones d’approvisionnement prioritaire, les châtaigneraies des Cévennes et une grande zone dans le 04 et 05, environ entre Forcalquier et au nord de Gap. Après 10 ans, la ressource devrait être uniquement « locale » (400 km !)

 

La conséquence : des coupes rases et destructions de forêts pour une centrale qui n’est absolument pas écologique :

 

  • elle brûlera plus de charbon que la centrale actuelle (13% du combustible total).
  • elle brûlera des bois de récupération hautement pollués (11%).
  • le projet nécessitera 2800 tonnes par jour, soit un camion toutes les deux minutes (selon la commission biomasse de l’Assemblée Nationale), ce qui est contraire au Schéma Régional Climat Air Energie (SRCAE) voté par l’Assemblée régionale le 28 juin 2013.
  • malgré un rendement très faible d’environ 33%, car il n’y aura pas de cogénération (valorisation de la chaleur), l’Etat accordera des subventions de plus d’un milliard d’euros sur 20 ans, sans compter l’aide financière aux investissements.
  • une telle mégacentrale mettrait en danger l'ensemble de la filière biomasse locale et détruirait plus d’emplois qu’elle n’en créerait.

 

Un collectif à Gardanne dénonce ce projet depuis deux ans. Alertées tardivement sur le danger que représente une telle centrale à biomasse pour les forêts de leurs régions, des collectifs ont été créés le 10 octobre dans les Cévennes et le 11 décembre à Forcalquier.

 

Une « Requête introductive d'instance pour l'annulation de l'arrêté préfectoral du 29 novembre 2012 autorisant la Société E.ON - Société Nationale d'Electricité et de Thermique à poursuivre l’exploitation des installations de la centrale de Provence et à exploiter la biomasse sur la tranche 4 » a été déposée le 29 novembre 2013.

 

Contacts :

Collectif SOS Forêts 04 – Non à E.On, Le Pigeonnier, 04300 Limans – nicholas.bell@gmx.net  04 92 73 04 05

Collectif Vigilance Citoyen de Gardanne : coll-vigilancecitoyen-biomassegardanne@laposte.net

Site Internet : sosforets04.wordpress.com

 

Conférence de presse

Mardi 7 janvier 2014 à 14h

 

Brasserie de la Joliette

7 place de la Joliette, 13002 Marseille

 

 

 

-  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  -  - -  -  -  -  -  -  -  -   -   -   -   -   -   -    -   -   -  -  -  -  -  -  - -  -  -  -  -  -  -

 

La Riposte s'organise

Un collectif SOS FORET04 est né le 11/12/2013 à Forcalquier suite à une réunion rassemblant à nouveau de nombreuses associations et volontaires désireux de défendre les forêts alpines.

L'historique ayant été rappelé,les discussions ont pu déterminer les axes d'orientation que devait prendre ce nouveau collectif.Il est souhaité que le 05 en fasse de même sous le sigle SOS FORET 05 afin d'une plus grande efficacité.une coordination se fera au niveau régional entre les différents collectifs.Un site internet sera à disposition pour informer les populations.

Dès à présent une pétition est en ligne et peut être signée par tous.

Le collectif se positionne sur les mêmes bases que le collectif national crée le 16 novembre 2013.

Les élus des Chartes Forestières de Territoire de la Réserve de Biosphère LUBERON--LURE prennent position.

et pourtant d'autres solutions plus naturelles sont d'avantages utiles à la population : lien reportage radio zinzine

 

======================================================================

La centrale électrique à biomasse de l'entreprise E.ON, une menace pour les forêts méditerranéennes, du Canada et d'Ukraine !

La grande centrale électrique à biomasse de l'entreprise E.ON, à Gardanne est un projet anti-écologique, car il faut aller chercher loin le bois lui servant de combustible. Pour faire fonctionner la centrale de Gardanne, qui doit être opérationnelle en 2014, E.ON a besoin de bois, de beaucoup de bois : entre 800 000 et 1 million de tonnes annuelles.

 

La menace est forte d'industrialiser la forêt dans les régions de Provence-Alpes-Côte d'Azur, de Rhône-Alpes et du Languedoc-Roussillon mais la majorité du combustible sera d'abord importée du Canada par bateau. L'État a conditionné son aide à 50% de l'approvisionnement en bois en provenance des régions voisines (périmètre de 400km). À l'horizon 2025, 100% de la ressource en bois devra être approvisionnée localement, soit 450 000 tonnes d'après E.ON.

 

Ce projet est aussi anti-économique. Car la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a accordé à la multinationale E.ON 900 millions d'euros provenant de nos factures d'électricité prévue pour les énergies renouvelables alors que le rendement de la chaudière prévue dans ce projet n'est que de 30%.

 

En conclusion, si l'entreprise E.ON clame haut et fort la « durabilité » de ses actions, elle ne fait pas mention d'une quelconque stratégie en la matière : aucune incitation à la gestion durable des coupes, aucun projet de plantation après-coup.

 

Aussi la LPO PACA est opposé à ce projet et invite ses membres à participer à la réunion d'information organisé par le «Collectif Vigilance Citoyenne sur le projet biomasse centrale de Provence» à Gardanne.

 

Réunion publique

Une réunion publique sera organisée le 27 novembre à 19h à la Salle Pierre Michel à Forcalquier. Entretemps il serait fortement souhaitable de lancer des collectifs dans les deux départements (04 et 05) concernés par les ZAP.

Tout ceux et celles qui voudraient participer à la création de tels collectifs peuvent contacter :

Contact Collectif Vigilance Citoyen de Gardanne : coll-vigilancecitoyen-biomassegardanne@laposte.net
Ecoutez l'émission de Radio Zinzine « Contre le délire d'E.On » :
http://www.zinzine.domainepublic.net/emissions/SPX/2013/SPX20131024-ContreLeDelireDEon.mp3

Pour plus d'informations sur le RAF, consulter la page forêt sur le site : www.relier.info

Contre le délire d'E.On, 2ème partie
Des entretiens avec quatre personnes fortement opposées au projet de mégacentrale à biomasse à Gardanne qui est contestable pour de nombreuses raisons et qui représente une menace pour les forêts dans les zones d'approvisionnement dans un rayon de 400 km autour de la centrale. Avec Francois-Michel Lambert, député des Bouches du Rhône, Maryse Arditi, France Nature Environnement national, Pierre Aplincourt, président de FNE PACA, et Jacques Bucki, maire de Lambesc et vice-président de la Communauté du Pays d'Aix chargé des énergies renouvelables.

Sur Radio ZINZINE ,vous pouvez écouter le débat suivant ;

Info divers :
Theme : Forêts, écologie, énergie
Duree : 60 min
Date : nov. 2013
reference : Nick
  Horaire de passage :
23 nov. 2013 a 12h
01 déc. 2013 a 9h
03 déc. 2013 a 17h
13 déc. 2013 a 9h

 


Date de création : 04/12/2013 : 09:36
Dernière modification : 16/01/2015 : 15:43
Catégorie : Actualité
Page lue 2315 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Recherche



Calendrier
Archives

Fermer Actualité

Fermer Activités

Fermer Revue de presse

Fermer Actualités

^ Haut ^